Publié le 22/11/2021

"La Tortue sans toit" de Laurène Braibant : Une résidence post-études

Laurène Braibant entame son mois de résidence pour le développement de son projet La Tortue sans toit. Elle fait partie des lauréats de la Bourse post-études en partenariat avec la Poudrière et restera parmi nous jusqu'au 15 décembre. 

Laurène Braibant se forme en communication visuelle à l'ESAAB et obtient également son BTS cinéma d'animation en sortant de l'ESAAT. En 2010, elle réalise son premier court métrage Sumo, puis L'Ogre, son second court métrage en 2016. En parallèle, Laurène participe à divers projets en tant qu'animatrice.
La jeune réalisatrice fait partie des lauréats de la Bourse post-études Ciclic Centre-Val de Loire en partenariat avec l'Ecole de la Poudrière pour son court métrage La Tortue sans toit. Le court métrage explore des sujets comme la recherche permanente d’un foyer, les territoires inconnus et la relation avec l'autre.  

Ce projet a bénéficié d’une bourse d’écriture de Ciclic-Région Centre-Val de Loire et d’une résidence d'écriture en partenariat avec la Poudrière. La réalisatrice, Catherine Manesse, sera en résidence du 15 novembre au 15 décembre 2021.
La Tortue sans Toit de Laurène Braibant
Animation traditionnelle au stylo et aux crayons de couleur / 8 minutes 
Une jeune tortue encore à la fleur de l’âge vit dans un lotissement avec plusieurs congénères. Elle n’a pas mis son museau dehors depuis des décennies et d’ailleurs ce qu’il y a dehors elle s’en moque. Jusqu’au jour où une noix de coco tombe sur sa carapace. La tuile, éjectée, fait place à un trou. Dérangée tour à tour par la lumière de la Lune, des moustiques bardes lui piquent les oreilles, elle part à la recherche d’un endroit pour dormir et qui sait, peut-être retrouver sa tuile perdue. Elle découvre alors son quartier entre motel plein à craquer et palaces, habités par des voisins peu commodes, jusqu’à ce que ses propres maladresses l’amènent à recueillir chez elle de sacrés huluberlus qui l’aideront peut-être à retrouver sa tuile perdue.