Renault 12

Synopsis

Renault 12 est une expérience cinématographique à partir d'un matériau documentaire : la mort de ma mère. Ce témoignage est un ensemble de confidences, une épopée intime, l'accompagnement vers la mort et ce qui s'ensuit, c'est-à-dire les cérémonies, le rapatriement d'un corps et les aléas administratifs. J'y dévoile, à l'aide d'enregistrements sonores et vidéos, certains décalages culturels entre ma famille venant de Tanger, moi-même et le milieu hospitalier. Renault 12 est un récit fragmentaire d'apprentissage qui retrace un parcours de deuil au rythme de ses différents rituels de part et d'autre de la Méditerranée. Se mêlent alors deux perspectives de transit, celle d'un cercueil de la France vers le Maroc, puis celle d'un héritage embarrassant qui doit transiter du Maroc vers la France. Renault 12 est un modèle de véhicule d'origine française extrêmement réputé au Maroc dans les années 70 pour sa vélocité en montagne et en topographie hostile.

Mots-clés / thèmes : journal, terre natale, famille, héritage

Fiche technique n°17632

Équipe technique

Réalisateur Mohamed El Khatib
Producteur Les Films d'Ici
Musique Jorio Nicolas
Montage David Amrita
Photo Hocké Frédéric, El Khatib Mohamed
Son Osinski Fabrice
Soutien Ciclic - Région Centre : aide à l'écriture - aide a la production
Autres financeurs : CNC, région Occitanie

Lieux et dates de tournage en région Centre

Lieux : Orléans (45) Sète (34) Tanger

Du même réalisateur dans ce catalogue

Du même producteur dans ce catalogue

Téléchargement(s)

À propos de Mohamed El Khatib

Son parcours

Après des études de Lettres, un passage à Sciences Politiques Rennes, au Centre d'Art dramatique de Mexico et une thèse en sociologie, Mohamed El Khatib fonde le collectif Zirlib, basé à Orléans. En 2014, il met en scène Moi, Corinne Dadat, pièce de théâtre sur une femme de ménage. L'année suivante il met en scène Finir en beauté et reçoit le Grand Prix de littérature dramatique pour le texte éponyme et sous-titré pièce en un acte de décès, récit sur la mort de sa mère. En 2017, il met en scène C'est la vie, une pièce de théâtre qui s'intéresse à la perte d'un enfant et Stadium avec 53 supporters du Racing Club de Lens.